eMouaten

Cinq choses à savoir sur Macao

Rédigé le 18/12/2019
AFP


Macao - De premier comptoir européen en Asie à capitale mondiale du jeu, cinq choses à savoir sur Macao qui célèbre le 20 décembre, le 20e anniversaire de sa rétrocession à la Chine après 442 ans de colonisation portugaise.

C'est en 1557 que la petite péninsule, située en face de Hong Kong dans le delta de la Rivière des perles, devient un comptoir portugais. Le Portugal se voit ainsi récompensé par le gouverneur de la province de Canton pour son aide dans la lutte contre la piraterie.

Premier comptoir européen en Asie, le petit port de pêche d'Amacau va devenir pendant trois siècles le principal point d'échanges commerciaux entre la Chine et l'Occident, jusqu'à la prise de Hong Kong par les Britanniques en 1841.

L'enclave, où un diocèse est créé dès 1576, sert aussi de base aux missions catholiques, en Chine et au-delà. C'est à Macao que les Jésuites portugais établissent la première université européenne en Asie.

Dans les années 1950 et 1960, Macao sert de "porte de sortie" aux exportations de la Chine communiste, notamment la vente d'or sur le marché international.

En 1976, deux ans après la "révolution des oeillets" qui a renversé la dictature de Salazar au Portugal, Lisbonne confère à Macao une large autonomie.

Lors de l'établissement des relations diplomatiques entre Pékin et Lisbonne en 1979, Macao est déclaré "territoire chinois sous administration portugaise".

Fin juin 1986 ont lieu à Pékin les premiers pourparlers sino-portugais qui aboutissent à la signature, le 13 avril 1987, d'un accord sur la restitution de Macao à la Chine le 20 décembre 1999.

Doté du statut de "région administrative spéciale", Macao sera gouverné pour les cinquante années à venir en vertu du principe "un pays, deux systèmes".

Une formule qui a déjà permis l'accord sino-britannique de décembre 1984 sur la rétrocession en 1997 de Hong Kong à la Chine.

En mars 1993, une mini-constitution élaborée par Pékin autorise Macao à conserver un système occidental "capitaliste" jusqu'en 2049 au moins, avec "un degré élevé d'autonomie". Le Portugais est la seconde langue officielle.

Le 20 décembre 1999, à 00H01, le Portugal rétrocède à la Chine son dernier confetti d'empire colonial, mettant aussi fin à la présence européenne en Asie.

Manifestation symbolique de cette souveraineté retrouvée, l'armée chinoise entre à Macao sous les vivats de la foule, les habitants chinois de Macao - qui forment 98% de la population - agitant drapeaux rouges et bouquets de fleurs.

Le jeu d'argent, légalisé depuis 1844 à Macao mais interdit dans le reste de la Chine, constitue l'essentiel des revenus du territoire qui a raflé à Las Vegas le statut de capitale mondiale des casinos.

Bien qu'ayant souffert d'une campagne anti-corruption lancée en 2014 par Pékin, le secteur a renoué avec la chance en misant sur un tourisme de masse plus familial.

Entre janvier et octobre 2019, plus de 33,4 millions de visiteurs, majoritairement de Chine continentale, se sont rendus à Macao où sont établis une quarantaine de casinos, selon le site Macauhub.

Situé au sud de la Chine, à 145 km de Canton, l'ancien territoire portugais de quelque 30 km2 se compose d'une péninsule, Macao, des îles de Taipa et Coloane et de la bande de Cotai, un ancien marécage jonché de gigantesques complexes hôteliers.

Avec plus de 631.000 habitants en 2018, selon la Banque mondiale, Macao a la plus forte densité de population au monde. Et bien que figurant parmi les territoires les plus riches, entre 8 et 10% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, d'après l'organisation Caritas.

Témoignage de 442 ans de métissage sino-portugais, Macao abrite un centre historique unique, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, avec ses façades baroques aux couleurs pastel côtoyant d'antiques temples chinois ou les ruines de la cathédrale St Paul dont seule la façade ornée de caractères chinois se dresse au sommet d'un imposant escalier en pierres.